LE CLIMAT DÉSERTIQUE

1. Un climat

2. Les poussières sahariennes

3. Phénomènes optiques

4. Déplacements des dunes

5. Les types de dunes

 


1. Un climat   

        Le désert existe principalement du fait de l’existence du climat du même nom. Ce climat est dans la majeure partie des cas secs et très chauds, mais ces deux phénomènes s'expliquent facilement. La sécheresse des déserts fait qu'il n'y a pas d’humidité dans l'air c'est à dire pas de nuages qui dans tout autre climat du globe tiennent un rôle de régulateur thermique en absorbant une partie de l'énergie calorique du soleil le jour évitant ainsi des chaleurs trop étouffantes et en retenant cette même énergie la nuit afin de garder une température douce et non glaciale ; or donc cette absence de nuage fait que le soleil tape directement sur le sol des déserts et les dessèche encore plus, cela dit la nuit, la température chutant de beaucoup (passant des fois de +72°C à -10°C) permet à un léger gel de se former et de faire au petit jour un rosée vitale à certaines espèces animales et végétales. La sécheresse (moins de 100mm/an de précipitations) par contre est du le plus souvent à des situations géographiques proches de hautes montagnes qui font l'effet de mur contre les vents, dépressions et anticyclones tout autant.


2. Les poussières sahariennes   

        Il y a aussi d'autres phénomènes climatiques liés aux déserts comme les retombés de poussières sahariennes en Europe et partout au monde ; Ce phénomène et du principalement au fait que le Sahara étant excessivement chaud les poussières s’élèvent très haut dans le ciel et sont ainsi facilement prisent dans des courants d'air traversant Méditerranée, Atlantique ou autres grandes étendues maritimes jusqu'au prochain continent ; on a conté plus de 260 millions de tonnes de poussières Sahariennes dont 146 millions tombent dans l'eau durant leur traversée et 60 millions reviennent en Afrique. Il y a donc 50 millions de tonnes qui arrivent sur cet autre continent provocants ainsi des pluies rouges ou des neiges colorées.

Le départ des poussières sahariennes traduit par la formation d’un tourbillon à axe vertical même par temps calme.

 

 


3. Phénomènes optiques   

        Dans les autres phénomènes climatiques il y a aussi les mirages, phénomène d'optique dû à la superposition de couches d'air froid et d'air chaud sur grande étendue plane dépourvue de végétaux (désert, banquise, océans). En fait la cause de ce phénomène est que sur un sol surchauffer surmonté de couches d'air froid et d'air chaud les rayons lumineux s'inclinent vers le sol ce qui donne à l'observateur l'impression d'être sur une hauteur mais aussi lui donne l'impression de voir les choses à l'envers. Mais attention, toutes les choses (objets animaux ) vues en mirages sont réelles, mais aussi très lointaines.

Phénomène du mirage dans une région chaude


4. Déplacements des dunes   

        Malheureusement il n'y a pas dans les déserts que des phénomènes d'optique ou bien des envolées de poussières Sahariennes, il y a aussi des dunes qui se déplacent bel et bien à travers les déserts et également vers les pays où les zones encore non conquisent par le désert. Cela dit, il y a tout de même une question qui se pose comment font-elles ces dunes de sable pour pouvoir ainsi se déplacer à travers le désert, par quel miracle ? Et bien dîtes vous le cela n'a strictement rien d'un miracle leur déplacement et tout simplement dû aux vents qui balaient continuellement le globe terrestre et qui entraînant avec eux, qui pousse, des masses de sable non fixées aux dunes (qui ne sont d'ailleurs fixées nulle part ) pour les redéposer un petit peu plus loin et recréer ainsi une nouvelle dune un petit peu plus loin montrant l'éphémère paysage désertique.

Dans le désert du Namib, le vent déplace progressivement les dunes en projetant inlassablement le sable de la face antérieure au-dessus des crêtes qui paraissent fumer.

 

 


5. Les types de dunes   

        Le sable est formé de petits cristaux de quartz, arrachés à des blocs de granite. Il peut ensuite être comprimé et former du grès, qui est à son tour érodé et émietté. Le vent soulève et emporte les particules de sable, et les entasse en forme de dunes. Il façonne la surface de la "mer de sable" qui constitue certains déserts, en y soulevant de petites ondulations ou de grandes vagues.
        Les dunes de type "seif" sont de longues accumulations de sable, séparées par des couloirs de roches nues. Elles peuvent atteindre 40 m de haut, 600 m de large et 400 km de long. Elles sont dans l'ensemble parallèles au vent, mais sa direction parfois déviée peut les découper. Les vents de direction constante produisent des dunes en forme de croissant, appelées paraboliques quand leur creux est face au vent, et barkhanes dans le cas contraire. Les barkhanes sont des dunes isolées, que le vent fait progresser.
        Il y a aussi des dunes de type longitudinal ou transversal. Les dunes longitudinales sont formées par un vent violent et de direction régulière qui déplace le sable fin et le plus gros: ce vent creuse des couloirs parallèles à sa propre direction. Si le vent de direction régulière est modéré et ne déplace que le sable fin, il forme des dunes transversales. Ses tourbillons au contact du sol font basculer les gros grains de sable et soulèvent le sable fin derrière eux, ce qui produit des ondulations transversales en forme de rides.

Des barkhanes dans le désert de Vizcaino, en Basse-Californie.

Seifs (dunes longitudinales) du désert d’Égypte occidentales.

 

Des rangées parallèles de dunes linéaires parsemées de buissons couvrent le désert de Simpson, en Australie

Des rangées parallèles de dunes linéaires parsemées de buissons couvrent le désert de Simpson, en Australie.


Biogéographie Des Déserts .

 Des Plantes Dans Le Sable